35 exercices pour changer votre vie Voir la vie autrement

Ces phrases qui comptent #1 : Si je ne pouvais écrire, je serais muet

[Cet article a été lu par 1 162 internautes depuis sa mise en ligne. Merci d'être là.]

Une nouvelle série : Ces phrases qui comptent

Je me suis souvent laissé entrainé par les mots des autres, et j’adore ça : cela m’inspire. Je me suis servi de citations, de mots piochés ici et là pour apporter un nouveau point de vue, illustrer mes propos, les développer, et montrer finalement que plusieurs personnes, sans même se connaitre, ont partagé la même idée à un moment donné. Vous pouvez retourner sur d’anciens billets ici, vous trouverez souvent une citation pour les introduire.

Alors j’ai décidé aujourd’hui de renverser le principe, et de partir de ces phrases importantes pour vous écrire. Pour partager leurs idées évidemment, puis pour les commenter quand le besoin s’en fait sentir, pour vous dire tout ce qui se cache selon moi derrière ces quelques mots.

Comme vous le savez, une simple phrase peut arriver à résumer une idée forte, à expliquer un concept, à nous aider à retenir un point important. Alors je vous présente cette série « Ces phrases qui comptent ». Elles comptent pour moi évidemment, mais je pense objectivement, qu’elles ont le pouvoir de compter au delà. A vous de me dire.

« Si je ne pouvais écrire, je serais muet »

Comme une mise en abyme, la 1ère phrase que je me retrouve à vous partager parle elle-même…des mots, et de la force de l’écriture. Prononcée par Key James au sein du morceau « Je m’écris » en 2008, je l’ai gardée en tête depuis car elle résume très bien une impression ressentie régulièrement : l’écriture nous permet d’avancer.

Il n’est pas anodin de voir au sein de nombreuses recommandations, thérapies, ou formations – quels que soient leurs sujets-, un volet dédié à l’écriture. On nous conseille de tenir un carnet, un journal intime, d’écrire nos peurs, nos excès de colère, nos frustrations, ou simplement ce qui nous passe par la tête. D’avoir ce carnet toujours sur soi en cas de besoin, ou de l’utiliser 10mn par jour chaque matin, peu importe la méthode. Mais d’écrire régulièrement.

Et le résultat est garanti :

  • Pour les souvenirs, les frustrations, et les pensées préoccupantes : Tout ce que l’on couche par écrit peut alors quitter notre esprit. On fait de la place dans notre cerveau, pour + de clairvoyance, et de calme intérieur. Ces pensées sont formalisées, on pourra toujours y revenir si besoin, mais pour le moment, on les oublie volontairement.
  • Pour les idées nouvelles qui demandent à être concrétisées : écrire permet de développer progressivement ses idées. Comme un sillon que l’on tracerait progressivement. On écrit, on avance.
  • Enfin, quand on sait que la plupart des idées qui idées qui nous viennent en tête ne jaillissent qu’une unique fois, on comprend pourquoi la prise de note « à la volée » permet de retenir, puis de compiler beaucoup d’idées incroyables. Surement des choses saugrenues & inutiles la dedans, mais aussi quelques perles. Du fuel pour le futur.

Pour toutes ces raisons, écrire nous fait avant tout avancer, l’écriture nous permet de progresser. Et peu importe le public en face : il s’agit avant tout de vous. Écrivez, et vous avancerez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *