email Mieux s'entendre avec les autres

Le livre dont je n’attendais rien (mais qui m’a beaucoup appris)

[Cet article a été lu par 96 internautes depuis sa mise en ligne. Merci d'être là.]

Il y avait de fortes probabilités que je n’écrive jamais ce billet.

Il y avait de fortes probabilités que je ne lise jamais ce livre.

Et pourtant…

Le démarrage est cocasse : ma moitié me conseille un jour ce livre, me disant rapidement « cela pourrait te plaire », sans forcer le destin. Plein de préjugés, je le toise, le regarde. Le titre n’est pas franchement bon. Le résumé me fait penser à un roman de gare comme il en sort 50 par an. Ce n’était pas gagné.

Je m’y intéresse un jour par hasard, quelques semaines plus tard (plus d’autres livres à lire), je le débute, et ma voix intérieure sourit à chacune des 1ères pages : intrigue cousue de fil blanc, situations stéréotypées, etc.
Et puis…

Et puis ce qui ne devait pas arriver arriva. Je tombe dedans. Pas dans l’histoire proprement dite (je maintiens le côté cousu de fil blanc), mais j’adhère aux « leçons de vie » qu’il contient. Je découvre au fil des pages qu’il en contient même beaucoup. Alors je persévère, et me laisse bercer par l’histoire. Et j’apprends. Diantre, j’apprends.

Contrairement aux bouquins orientés « développement personnel » qui tournent souvent autour d’une même idée centrale (et qui en deviennent de fait lassant), le format du roman permet au livre d’aborder différents sujets très différents, puis de les creuser suffisamment pour les rendre intéressants et explicites. Je me dis avec le recul que j’ai récolté dans ce bouquin beaucoup + de leçons de vie que dans de nombreux ouvrages liés au « développement personnel » lus ces dernières années. Alors c’est tant mieux.

Ce bouquin, c’est « Kilomètre Zero » de Maud Ankaoua. Si vous souhaitez le lire, je vous conseille alors de vous arrêter ici. Non pas que je vais le spoiler, mais il vaut mieux vous faire votre propre expérience. Pour les autres, on continue.

Le bouquin tourne autour de ce qui fait sens (ou pas) dans notre vie. De ce qu’il faut faire quand on a développé des œillères, comment regarder différemment les choses, et apprécier. Comment gérer la frustration aussi, et la colère certaines fois.

Je vous partage quelques phrases issues du livre. Elle m’ont parlé. Sorties de leur contexte, elles peuvent sembler inoffensives. Mais certaines pourraient vous plaire également….

« Dès que tu es prisonnière de tes pensées, elles te transportent dans le futur ou le passé, avec toutes les angoisses qui en découlent. Lorsque tu restes présente à ce qui arrive, tu vis l’instant. Tu profites des opportunités. »

« + tu prendras conscience des tes automatismes, moins ils s’imposeront. »

« Les cycles se reproduisent tant que nous les alimentons. »

« L’objectif n’est qu’un point d’arrivée, il fait partie du voyage comme le point de départ, mais n’est pas le voyage. »

« Apprenons à lire que ce qui nous fait mal est une zone d’ombre non réglée. Rien de l’extérieur ne peut m’atteindre lorsque j’ai résolu mes problèmes. Seul l’égo peut être offensé et assaillir en retour ».

Dont acte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *