Voir la vie autrement

10 choses apprises au cours de l'été

« Lâche un peu de leste, laisse le bonheur briller. »
(Sérigne M’Baye Gueye aka Disiz)

 

    1. J’ai trouvé ce qu’il me manquait pour terminer mon défi en course de fond. Une petite chose, un détail : l’envie. Je l’ai trouvé pendant les vacances, dans un livre qui parlait de marathon. Alors je me suis élancé hier matin, et j’ai couru 20km sans m’arrêter. Mes jambes me font encore un peu mal, mais j’ai cette petite fierté au fond de moi. Je l’ai fait.

 

    1. « Je ne peux pas voyager, j’ai des enfants (en bas âge) ». J’ai longtemps approuvé. Je sais pourtant maintenant qu’il ne s’agit que d’une excuse. Une bonne excuse, mais une excuse néanmoins. Nous sommes repartis à 4, c’est tant mieux.

 

    1. J’ai découvert comment un écrivain mondialement connu est devenu écrivain : un jour lors d’un match de base-ball, il s’est dit (et je cite) « tiens, et si j’écrivais un roman ?« . Puis il s’est mis dans les conditions d’un écrivain : acheter un stylo (!), s’asseoir à sa table chaque jour avec concentration et persévérance. Un travail immense débutait, mais le déclic a été aussi simple que cela. Il n’y avait jamais pensé auparavant, et tenait un bar.

 

    1. Je suis content d’avoir lu cet article de L.Babauta il y a quelques mois, sur le fait de voyager léger. Le minimalisme appliqué aux voyages. Moi qui prenais avant 120% des affaires nécessaires quelle que soit la durée du voyage, je suis passé des grosses valises au petit sac. Et tout me semble plus simple ainsi, de la préparation au voyage en lui-même.

 

    1. « Je pense que, sauf quand on est jeune, il faut avoir des priorités dans la vie, savoir répartir son temps et son énergie. Si l’on ne parvient pas à établir [cela] à un certain âge, on n’a plus de concentration et la vie s’en trouve déséquilibrée. » (H.Murakami). Soit.

 

    1. Je peux encore être pas mal con certaines fois. Malgré mes principes et certaines certitudes. La surveillance doit donc être constante.

 

    1. La pyramide de Maslow ne comprend pas « avoir du temps », ni « profiter de la mer », 2 besoins qui semblent pourtant vitaux et que les enfants savent si bien exploiter.

 

    1. Cela fait longtemps que je n’avais pas reçu de lettre. Une vraie, manuscrite. Pas un faire-part, une vraie lettre de pensées et de partage. Je n’aurai pas imaginé que cela me fasse plaisir comme ça. Les échanges sont une valeur sûre, pas de doute.

 

    1. Cela n’a pas été la révolution attendue. J’ai lu avec attention la méthode d’organisation personnelle GTD, mais je me suis rendu compte que je pratiquais déjà pas mal de facettes de cette méthode au quotidien. Je pourrai évidemment compléter et systématiser, mais au fond, et si j’avais déjà une bonne méthode correspondant à mes besoins?

 

  1. Même si le temps est encore d’été, les projets reprennent et pleins d’idées me traversent l’esprit. Alors j’ai scotché ces mots de S.Godin sur le haut de mon écran, pour me rappeler ce qui importe : « ship your best work today ».

 

commentaires sur “10 choses apprises au cours de l'été”

  1. Beaucoup de sagesse au final de cet été, le bilan est positif 😉
    Je retrouve pas mal d’idées qui me correspondent (se faire confiance, se surveiller pour être « moins con », … !) mais aussi des idées que j’entends souvent et que je « combats » comme je peux. Par exemple : « on ne peux pas voyager parce que » … petit a : « on a des enfants » ; petit b « on a pas d’argent », petit c « ce n’est pas le bon moment », …
    Et pour le « minimalisme en voyage », je suis en pleine réflexion à ce sujet ! Qu’est-ce qui est réellement essentiel ? Toute une philosophie de vie se cache derrière cette bête question pour faire son sac !
    Amandine d’Un sac sur le dos

    1. Bonjour Amandine,
      oui, un bilan positif…et très orienté voyages! Le fait de lire Léo Babauta raconter ses périples avec ses 6 enfants ne peut que décomplexer sur le thème « je ne peux pas ». Bah si, on peut toujours, faut ‘juste’ bien s’organiser et remettre en cause quelques certitudes. Mais les voyages sont là pour ça, non :)?

  2. 1. C’est quoi le bouquin ?
    3. C’est qui l’auteur ?
    6. As-tu un exemple ?
    9. Je confirme ton propos. Si tu n’en ressens pas le besoin, ne te force pas. GTD, c’est une boîte à outils, tu te sers de ce dont tu as besoin. Et maintenant que tu en connais le contenu, tu pourras y revenir plus tard si nécessaire.

    1. Salut Rémi,
      1 & 3 : H.Murakami « Portrait de l’auteur en coureur de fond ».
      6: Difficile à décrire. En gros, j’arrive à être capricieux ou colérique ou de mauvaise foi, sans raison valable. Je sais que cela n’apporte rien, je connais mes défauts, mais il réapparaissent de temps en temps.
      9. Oui, c’est une bonne boite à outils, et j’aurai besoin d’y revenir certaines fois, pour remettre un peu d’ordre dans mon système.
      + une autre de mes lectures cet été à été Po Johnson, qui figurait dans ma liste depuis que je l’avais vu chez toi. Enrichissant.

    1. Celle du « les gens qui n’ont pas de passion ne galèrent pas ». J’avais acheté le bouquin en particulier pour lire cette histoire, que j’avais découverte chez toi, et qui m’avait tout de suite interloqué et fait penser à mon frère.
      Au final, le bouquin est intéressant, cela donne une espèce de cartographie des possibles sur le sujet « je fais quoi de ma vie? ». Même si la place de l’auteur dans les histoires me dérange : il est omniprésent, oriente quelque fois le discours, et surtout a cette manière ultra américaine de tourner n’importe quel élément mineur en lecon de vie. Un peu dérangeant sur la forme donc, mais instructif sur le fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *